Une mare dans un jardin
(Un bayou dans un jardin)


    Depuis 10 ans,  nous avons créé un jardin sauvage sur 600 m2 pour le bonheur des insectes, des abeilles et des amphibiens. Un havre de nature au milieu d'un sympathique lotissement. Pourquoi ce titre "un bayou dans un jardin", un simple clin d'oeil à la Louisiane ou le terme "bayou" d'origine indienne fait référence à des marais provoqués par le lent débit de l'eau du Mississippi. Les grenouilles sont venues naturellement car ce sont des espèces protégées par la loi comme tous les amphibiens. Des notonectes, dytiques, gyrins, libellules se sont vite appropriés ce milieu aquatique. Depuis deux ans, nous pouvons observer deux espèces de tritons , le marbré et le palmé. Un indicateur de la qualité de l'eau. Nous n'utilisons aucun pesticide ni engrais chimique. Il suffit d'observer à la fin de l'été le nombre important de mante-religieuses, criquets grillons et aussi les centaines de bêtes à cornes (escargots) promptes à sortir de leur léthargie à la fraîcheur de la nuit et aux premières pluies.
     Triste constat, la biodiversité dans la grande majorité des jardins amateurs n'existe pas. Très souvent, des étendues rases d'herbes tondues méticuleusement tous les quatre jour. Certain de nos concitoyens transforment leur garage en annexe de l'industrie chimique. Malheur aux moindres insectes volants et bourdonnants et à l'araignée qui oserait tisser sa toile dans un rare buisson. Ceux-là, sont attirés de plus en plus par des pelouses synthétiques à base de pneus recyclés gorgés de métaux lourds. Bientôt des arbres artificiels ! Plus de corvée de feuilles en automne ! Triste échantillon de l'humanité !


Nous vous conseillons de découvrir le journal « la hulotte »

(www.lahulotte.fr)


 Retour accueil

Toutes les photos ont été réalisé dans notre jardin.

L'hirondelle de cheminée
L'hirondelle de cheminée

Nous avons eu plaisir à découvrir début juillet des hirondelles de cheminée.
La destruction de leurs habitats en France pour leurs salissures est une des causes principale de leurs disparitions.  La bétise humaine n'a pas de limite !
Les hirondelles sont rigoureusement protégées par la loi.

Un bayou dans un jardin Un bayou dans un jardin Un bayou dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Un bayou dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Une mare dans un jardin

Une mare dans un jardin Un bayou dans un jardin

Une mare dans un jardin
Rossignol philomèle
Une mare dans un jardin
Chardonneret élégant

Une mare dans un jardin
Tarin des aulnes
Une mare dans un jardin
Chardonneret élégant

Une mare dans un jardin
Chardonnerets élégants et Tarins des aulnes
Un bayou dans un jardin
Tarin des aulnes

Araignée Argiope frelon
Araignée Argiope frelon
Araignée Argiope Frelon
Araignée Argiope frelon



L'association mirou production à but non-lucratif est très concerné par la protection des milieux humides et particulièrement des amphibiens dont le triton est une mascotte.
Elle a créé un jardin avec une mare. Un lieu d'observation et de rendez-vous pour les amis des grenouilles, de tritons et autres insectes aquatiques.
Nous demandons cheres visiteuses ou visiteurs une participation pour l'entretien du jardin mais aussi créer un espace exposition consacrée à la faune des lieux humides.
Merci à vous.
   
Retour haut de la page




compteur